robe d’audience

robe d’audience

Les 5 lois de la robe d’audience

Très codifiée, la robe d’audience est soumise à un code stricte et les avocats s’en amusent. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous allons parler des 5 lois de la robe d’audience et des us et coutumes de cet habit. Alors prêt à suivre le guide ?

1 – L’égalité pour tous

Cette robe, marque une véritable égalité entre les avocats ou les juges. Pas de sexe sous la robe, mais une chose diffère cependant, la robe féminines se boutonnent à droite, et celle des hommes à gauche. Pourquoi une telle différence ? Simplement parce qu’à l’origine, les femmes étaient habillées par leur servante. Il était donc plus pratique pour elle d’avoir les boutons à droite pour boutonner les robes d’audience de leur employeur. Il est à noter, néanmoins, qu’il a fallu attendre jusqu’en 1907 pour que Jeanne Chauvin, une femme, plaide devant un tribunal.

robe d’audience
robe d’audience

2 – Ne jamais plaider sans elle

Lorsque les avocats oublient leur robe ou ont une audience imprévue, ils peuvent faire appel au service de location ou de prêt présent dans la plupart de tribunaux. Ce service est disponible gratuitement pour les avocats qui dépendent de ce barreau mais peut aller jusqu’à 5 voire 10€ pour les avocats extérieurs. Ainsi, son port est obligatoire dans le prétoire et il est conseiller de toujours avoir sa robe sur soi. Mais, si jamais vous oubliez votre robe et qu’aucun n’est disponible au service de location du tribunal, vous pouvez toujours faire appel à l’Atelier Petit qui font, aussi, la location de robe d’audience.

3 – Attention au choix des matières

Très important, car la robe d’audience peut être infernale par forte chaleur. En effet, vous la porterai par dessus vos vêtements de ville donc, elle peut très vite être encombrante l’été par 30°. Il est ainsi important de faire attention à la matière de votre robe : polyester, laine, microfibre. Tout dépendra du budget que vous voulez y mettre, car, généralement, vous l’achèterez lorsque vous prêterez serment. Heureusement, vous pourrez toujours louer votre robe d’audience auprès de l’Atelier Petit, ce qui vous permettra d’avoir une robe adaptée au temps et à vos besoins.

4 – Tu mourras dans ta troisième robe

Chez les avocats, il est de coutume de dire que l’avocat ne s’offre que trois robes d’audience dans sa carrière. Ainsi, il est dit « On prête serment dans la première, on gagne sa vie dans la deuxième, et on meurt dans la troisième ». Charmant n’est-ce pas ? Cependant, certains avocats peuvent essayer de conjurer le sort et commander troisième et quatrième robe en même temps. Qui a dit que les professions de justice n’étaient pas superstitieuses ?

robe d’audience
robe d’audience

5 – Attention à la chute

La robe d’audience est composée d’une traîne repliée à l’intérieur et tenue par des suspentes en tissus. Petit clin d’œil au temps où les avocats portaient une traîne lors des cérémonies. Cette traîne donne un effet visuel drapé très agréable, mais gare à la chute si vous vous prenez les pieds dans les fils intérieurs !

Alors voilà , maintenant que vous connaissez les 5 commandements du port de la robe d’audience, vous pourrez porter la vôtre avec sérénité. Alors que vous décidiez d’acheter vos robes ou de, tout simplement, la louer vous pouvez faire appel à l’Atelier Petit. Vous y trouverez les robes qu’il vous faut, adapté à votre budget ou à vos usages et surtout à toutes les étapes de votre vie d’avocat. Alors n’hésitez pas.